Article

Ma vie est actuellement en stand-by

Ma vie est actuellement en stand-by

Il est un peu dépité Didier Cucchi, lui qui l’habitude de bouger et de voyager régulièrement.

Mais comme tout le monde, le professeur de judo de Villeneuve est confiné chez lui sur les hauteurs de Pujols.

En attendant des jours meilleurs et le retour à la compétition.

Comment vivez-vous personnellement cette période de connement ?

Ben je dirais que depuis le 16 mars, ma vie est en stand-by, en vivant au jour le jour avec beaucoup de flou et d’incertitudes.

En 35 jours, je ne suis sorti de chez moi qu’à deux reprises seulement.

Je n’ai pas vu mes enfants, mes petits-enfants et même ma mère qui habite sur Villeneuve. Je respecte donc scrupuleusement le confinement même si cela ne m’enchante pas.

Mais vous pouvez faire des choses que vous n’avez pas l’habitude de faire durant la vie active.

Oui je n’arrête pas de bricoler, de carreler, de peindre des murs et de jardiner. Je m’occupe comme je peux en veillant aussi à ma condition physique avec des pompes et du travail des abdos.

Toutes les compétitions en judo ont été annulées ?
Oui je devais avoir des athlètes du Judo-Club villeneuvois aux championnats de France cadets à
Ceyrat, à la qualification du championnat Espoirs et aux championnats d’Afrique à Casablanca au mois d’avril mais tout a été annulé.

À l’heure ou je vous parle, je devais même participer à un stage à Ibiza et
je ne sais même pas si je pourrais organiser mon stage international à Villeneuve au début de l’été.

Et d’après vous, les compétitions nationales reprendront à quelle période de l’année ?

J’aimerais bien répondre à votre question mais à ce jour, nous n’avons aucune visibilité. En plus, en termes de distanciation et de gestes barrières, c’est très compliqué dans notre sport et dans les arts martiaux en général car nous sommes régulièrement les uns sur les autres, à quelques centimètres.

Je pense d’ailleurs que de toutes les disciplines sportives, on sera les derniers à reprendre la compétition.

Peut-être au mois de septembre et encore, je n’en suis pas sûr.

Vous parvenez tout de même à avoir des contacts avec vos athlètes ?

Bien sûr, j’en ai régulièrement. Après, je ne leur ai pas imposé un programme de travail individuel. Ce sont des compétiteurs, ils savent ce qu’ils ont à faire.

Pour vous, la saison 2019-2020 a été marquée tout de même par un petit rayon de soleil ?
Oui j’ai eu le privilège de recevoir la médaille d’or de la Jeunesse et des Sports à Agen en décembre dernier pour tout ce que j’ai pu apporter au judo depuis de nombreuses années.

Et très franchement, j’ai été très honoré et très fier de cette distinction.
logo du judo club villeneuvois

Autres articles


Le Judo-Club villeneuvois prépare sa rentrée

Le Judo-Club villeneuvois prépare sa rentrée

Certes, le contexte est assez particulier avec un virus qui circule toujours cet été mais la rentrée au Judo-Club villeneuvois aura bien lieu le m

Yoan Lestrié en a vu de toutes les couleurs

Yoan Lestrié en a vu de toutes les couleurs

Nous devions le rencontrer au mois de mars dernier Yoan Lestrié mais le Covid-19 en avait décidé autrement. Alors celui qui vient de rentrer da

Clément Menaud franchit une nouvelle étape

Clément Menaud franchit une nouvelle étape

Même pendant les vacances scolaires, il bosse dur aux entraînements Clément Menaud. Et le travail paye pour ce grand espoir du Judo-Club villen

Théo Binst ceinture noire et mental d’acier

Théo Binst ceinture noire et mental d’acier

Les interviews, ce n’est pas trop son terrain de jeux au jeune Théo Binst, de nature très introvertie et pensionnaire du Judo-Club-Villeneuvois.

Record d'uchi-komi

Record d'uchi-komi

Lors du stage estival de judo au complexe sportif qui s'est clôturé en fin de semaine dernière, les nombreux stagiaires ont réalisé un record d'u

Marie-Anne  ceinture noire

Marie-Anne ceinture noire

Elle est toujours souriante Marie-Anne Landry mais son visage s'est illuminé encore plus depuis qu'elle vient d'adhérer au clan des ceintures noires