Article

jour de gloire

jour de gloire

Il ne réalise pas encore Willy Micieli ! La ceinture noire, c'était vraiment un cadeau venu du ciel pour ce pensionnaire du Judo-Club villeneuvois pour lequel la vie n'a pas été toujours un fleuve tranquille. «C'est vrai que durant mon existence, j'ai connu des moments très difficiles», avoue le jeune trentenaire. Des moments qu'il n'oublie pas, bien évidemment. Et puis c'est en regardant à la télévision les J.-0. de Londres en 2012 et notamment la compétition de judo que le déclic s'est produit pour Willy. «J'ai cherché un club sur Villeneuve et je suis tombé sur Didier qui m'a invité à rejoindre son association sportive». Le judo, sorte d'exutoire et de raison de vivre pour celui qui est également passionné par l'informatique. Le complexe sportif, il y passe des heures et des heures, Willy, ne ratant jamais le moindre entraînement le mercredi ou le vendredi. «Ce club, c'est comme ma propre famille. Didier, ce n'est pas mon professeur de judo, c'est d'abord mon ami». Un ami lui ayant permis de se remettre sur le droit chemin, de connaître un nouvel environnement, de nouveaux camarades, de sortir un peu de sa bulle et de son univers. «S'il faut donner un coup de main, encadrer un groupe d'enfants, c'est avec plaisir que je rends service», confie le jeune homme, rêvant de devenir un jour professeur de judo. «Pour l'heure, je suis commissaire sportif départemental dans les différentes compétitions».

Et il y a quelque temps, au Stadium d'Agen, Willy a donc connu le jour de gloire, son jour de gloire, en décrochant la ceinture noire. «Cela faisait quatre ans que je voulais atteindre cet objectif mais avec mon petit handicap, mes crises d'angoisse et de stress en rentrant sur le tatami, je n'y arrivais pas». Sur le sol agenais, le Villeneuvois n'a pas laissé passer sa chance. Après deux échecs lors des deux premiers combats, il a pensé fortement à son héros de manga «Yu-Gi-Oh» et il a tout donné dans le dernier combat, dominant facilement son adversaire. L'aboutissement certainement de nombreuses années de fidélité au Judo-Club villeneuvois mais surtout d'amitié avec son père spirituel Didier Cucchi. Bravo Willy !

judo
logo du judo club villeneuvois

Autres articles


Michel Brousse

Michel Brousse

Bernard Touchlloyan n'ayant pu être avec les judokas villeneuvois, «vaincu par son dentiste», c'est Michel Brousse, éminent spécialiste du judo m

Anthony ceinture noire

Anthony ceinture noire

Anthony Vergniol, du Judo-Club villeneuvois, a obtenu à la mi-mai sa ceinture noire. Une satisfaction pour cet adolescent âgé de 1

L'élite du judo

L'élite du judo

Les derniers championnats de France de judo viennent de se dérouler en Dordogne. C'est grâce aux relations de Didier Cucchique que les athlètes

Retour gagnant

Retour gagnant

Julien Martin, aux côtés de Pierre Roudanes et Didier Cucchi, tous deux ceintures noires 6e dan, vient d'obtenir son 2e dan à l'âge de 29 ans.

vide greniers

vide greniers

Le Judo-Club villeneuvois triomphe bien souvent sur les tatamis d'ici et d'ailleurs. Mais le succès du club Villeneuvois se transporte également dan

pays du soleil levant

pays du soleil levant

Sûr que Jérémy Labarbe et Julien Martin, les 2 camarades du Judo-Club-Villeneuvois ont encore des souvenirs plein la tête. Eux qui ont vécu un