Article

jour de gloire

jour de gloire

Il ne réalise pas encore Willy Micieli ! La ceinture noire, c'était vraiment un cadeau venu du ciel pour ce pensionnaire du Judo-Club villeneuvois pour lequel la vie n'a pas été toujours un fleuve tranquille. «C'est vrai que durant mon existence, j'ai connu des moments très difficiles», avoue le jeune trentenaire. Des moments qu'il n'oublie pas, bien évidemment. Et puis c'est en regardant à la télévision les J.-0. de Londres en 2012 et notamment la compétition de judo que le déclic s'est produit pour Willy. «J'ai cherché un club sur Villeneuve et je suis tombé sur Didier qui m'a invité à rejoindre son association sportive». Le judo, sorte d'exutoire et de raison de vivre pour celui qui est également passionné par l'informatique. Le complexe sportif, il y passe des heures et des heures, Willy, ne ratant jamais le moindre entraînement le mercredi ou le vendredi. «Ce club, c'est comme ma propre famille. Didier, ce n'est pas mon professeur de judo, c'est d'abord mon ami». Un ami lui ayant permis de se remettre sur le droit chemin, de connaître un nouvel environnement, de nouveaux camarades, de sortir un peu de sa bulle et de son univers. «S'il faut donner un coup de main, encadrer un groupe d'enfants, c'est avec plaisir que je rends service», confie le jeune homme, rêvant de devenir un jour professeur de judo. «Pour l'heure, je suis commissaire sportif départemental dans les différentes compétitions».

Et il y a quelque temps, au Stadium d'Agen, Willy a donc connu le jour de gloire, son jour de gloire, en décrochant la ceinture noire. «Cela faisait quatre ans que je voulais atteindre cet objectif mais avec mon petit handicap, mes crises d'angoisse et de stress en rentrant sur le tatami, je n'y arrivais pas». Sur le sol agenais, le Villeneuvois n'a pas laissé passer sa chance. Après deux échecs lors des deux premiers combats, il a pensé fortement à son héros de manga «Yu-Gi-Oh» et il a tout donné dans le dernier combat, dominant facilement son adversaire. L'aboutissement certainement de nombreuses années de fidélité au Judo-Club villeneuvois mais surtout d'amitié avec son père spirituel Didier Cucchi. Bravo Willy !

judo
logo du judo club villeneuvois

Autres articles


Le Judo-Club villeneuvois prépare sa rentrée

Le Judo-Club villeneuvois prépare sa rentrée

Certes, le contexte est assez particulier avec un virus qui circule toujours cet été mais la rentrée au Judo-Club villeneuvois aura bien lieu le m

Yoan Lestrié en a vu de toutes les couleurs

Yoan Lestrié en a vu de toutes les couleurs

Nous devions le rencontrer au mois de mars dernier Yoan Lestrié mais le Covid-19 en avait décidé autrement. Alors celui qui vient de rentrer da

Ma vie est actuellement en stand-by

Ma vie est actuellement en stand-by

Il est un peu dépité Didier Cucchi, lui qui l’habitude de bouger et de voyager régulièrement. Mais comme tout le monde, le professeur de judo

Clément Menaud franchit une nouvelle étape

Clément Menaud franchit une nouvelle étape

Même pendant les vacances scolaires, il bosse dur aux entraînements Clément Menaud. Et le travail paye pour ce grand espoir du Judo-Club villen

Théo Binst ceinture noire et mental d’acier

Théo Binst ceinture noire et mental d’acier

Les interviews, ce n’est pas trop son terrain de jeux au jeune Théo Binst, de nature très introvertie et pensionnaire du Judo-Club-Villeneuvois.

Record d'uchi-komi

Record d'uchi-komi

Lors du stage estival de judo au complexe sportif qui s'est clôturé en fin de semaine dernière, les nombreux stagiaires ont réalisé un record d'u