Logo du judo club villeneuvois

Judo club villeneuvois


Didier cucchi professeur du judo club villeneuvois

Didier cucchi


Professeur de judo, 6ème dan.

Champion de France, international.

Professeur diplômé d’état de l’institut national des sports et de l’éducation physique de Paris.

Juge national d'expression technique, formateur juges et brevets d'état.

Organisateur de stage.

horaires des cours de judo


Ecole Jour Heure
ecole du judo mercredi 14h 15h
ecole du judo vendredi 17h30 18h30
confirmés mercredi 16h 17h15
confirmés vendredi 18h30 19h30
adulte mercredi 19h 20h30
adulte vendredi 19h30 21h
katas mercredi 17h15 19h
initiation mercredi 15h 16h
Jigoro kano fondateur du judo

Jigorō Kanō

Jigorō Kanō est né à Mikage , au Japon, le 28 octobre 1860.

Moqué par ses camarades de classe car il était petit et chétif, il décida alors de s’adonner au sport. C’est lors de ses études à la faculté des sciences politiques et des lettres de la capitale japonaise qu’il commença à s’intéresser aux arts martiaux et plus particulièrement, au ju-jitsu.

La légende dit que,lors d’une journée d’hiver, il aperçut un saule aux branches assez rigides qui se cassaient sous le poids de la neige, alors que les roseaux, plus souples, se pliaient et faisaient tomber la neige sur le sol.

Il se rendit alors compte que la souplesse permettait de battre un adversaire plus fort et plus lourd.

Quelques années plus tard , à seulement 22 ans, il élabore le Kodokan Judo dans le temple Eishoji à Tokyo où Jigorō Kanō le définit comme étant le premier art martial moderne dont l’objectif n’est plus de combattre victorieusement ni de se combattre soi-même mais d’élever l’homme pour servir l’humanité.

En pratiquant le judo, on comprend le vrai sens de la vie à travers l’entraînement.

Vous devez vous développer en tant que personne et devenir un citoyen utile à la société, a-t-il d’ailleurs dit à ce sujet.

La réputation de son école n’était bientôt plus à faire, grâce aux nombreuses victoires remportées contre les autres établissements. Le dojo passa de 12 tatamis à 167 en sept ans.

En 1891, à 31 ans, il se dirige vers une carrière de fonctionnaire comme conseiller du ministre de l’Éducation . Sept ans plus tard, il devient le premier Japonais membre du Comité international olympique.

En 1920, il prend sa retraite et se consacre uniquement au judo. Jigorō Kanō décède le 4 mai 1938 sur un bateau qui le ramenait du Caire.

le judo

Une disipline idéale pour toute la famille ! Ideal pour canaliser l'énergie des plus jeunes, le judo contribue au bon développement physique et psychologique de l'enfant dès l`âge de 3 ans.

Respect politesse amitié... Le judo véhicule de nombreuses valeurs issue du code moral de la discipline, et permet à l'enfant de pratiquer un sport qui va au-delà de l'activité physique pure.

En pratiquant le judo, votre enfant développera sa motricité, son équilibre et sa concentration, pour éxploiter au mieux ses possibilités.

Le judo fût créé en tant que pédagogie physique, mentale et morale par Jigorō Kanō en 1882.

Les bases du judo reposent sur le respect du code moral.

Jigorō Kanō souhaitait introduire une réelle méthode d’éducation du corps et de l’esprit.

Voilà pourquoi, dans tous les dojo, en plus de la pratique de l’art martial, les élèves vont apprendre de fortes valeurs morales.

Le lieu de pratique se nomme dojo.

Cela signifie : Lieu d’étude de la voie.

Le sol sur lequel les judokas pratiquent s'appelle un tatami.

Le judo se pratique pieds nus.

Le judogi est la tenue que porte les judokas.

On le nomme plus communément kimono, mais c’est une erreur, car ce dernier est en réalité simplement la tenue traditionnelle japonaise.

Le judogi est traditionnellement blanc et il se compose d'une veste et d'un pantalon.

La ceinture vient maintenir la veste du Judogi et elle permet de noter l’évolution technique d’un élève, son efficacité au combat mais aussi ses qualités morales et son degré d’ancienneté

Le respect de l’adversaire est réellement primordial .

Lorsqu’un judoka fait chuter son adversaire, il doit garder le contrôle de sa prise et il doit faire chuter sont adversaire correctement.

Dans la pratique du judo , on ne cherche pas à faire mal à son adversaire, on doit avoir confiance en son opposant, tout comme il doit avoir confiance en nous.

Les valeurs morales sont plus importantes que la technique elle-même.

Le Judo est une voie martiale à vocation éducative.

code moral du judo